News

Candidature à la préfecture - Interview avec Patrick Gsteiger


Le Parti évan­gé­lique du Jura ber­nois (PEVJB) est per­suadé que son pré­sident est la per­sonne idéale pour assu­mer avec suc­cès la vaste charge de Pré­fet. Patrick Gstei­ger répond aux questions.

Quels sont les motifs qui t’ont poussé à te lan­cer dans la course au poste de pré­fet du Jura ber­nois?
J’ai un grand inté­rêt pour cette fonc­tion exi­geante et très vaste. En outre, je pense avoir le pro­fil idéal pour diri­ger avec entre­gent l’équipe de la pré­fec­ture.

Peux-​tu te décrire par un slo­gan qui englobe ta per­son­na­lité et tes com­pé­tences en quelques mots?
Le slo­gan de ma cam­pagne est: Avec com­pé­tences et qua­li­tés humaines.

Quelles cordes prin­ci­pales pos­sèdes– tu à ton arc pour exer­cer cette fonc­tion?
J’ai un par­cours pro­fes­sion­nel varié, une expé­rience poli­tique de plus de vingt ans et je dis­pose d’un large réseau dans l’administration can­to­nale ber­noise.

De nos jours et à tes yeux, quel poids est encore donné à la fonc­tion de pré­fet?
Le pré­fet est un magis­trat qui repré­sente le gou­ver­ne­ment dans sa région. Il le sou­tient en par­ti­cu­lier lors de situa­tions dif­fi­ciles, comme nous l’avons vu der­niè­re­ment en matière d’asile.

Quels sont les domaines d’activité qui t’intéressent le plus et/​ou que tu connais le mieux?
Je connais bien le domaine de la construc­tion et des per­mis de construire. Les aspects liés à la sécu­rité publique me tiennent par­ti­cu­liè­re­ment à coeur.

Quelles impul­sions don­ne­raistu en tant que pré­fet?
Je lut­te­rais pour dimi­nuer autant que pos­sible la bureau­cra­tie, je veille­rais à l’égalité de trai­te­ment et j’userais d’une bonne com­mu­ni­ca­tion interne et externe.

Inter­view: Valé­rie Oppliger