Communiqués

06/09/2018  | Votation fédéral du 23 septembre 2018 - Les recommandations du PEV

Suite à sa séance du 27 août, le PEVJB recom­mande d’accepter les trois objets sou­mis à la pro­chaine vota­tion populaire.

Un OUI una­nime à l’arrêté fédé­ral concer­nant les voies cyclables et les che­mins et sen­tiers pédestres.
Le PEVJB a approuvé à l’unanimité l’arrêté

Suite à sa séance du 27 août, le PEV JB recommande d’accepter les trois objets soumis à la prochaine votation populaire.

Un OUI unanime à l’arrêté fédéral concernant les voies cyclables et les chemins et sentiers pédestres.
Le PEV JB a approuvé à l’unanimité l’arrêté fédéral sur les voies cyclables. Cette modification judicieuse permettra de favoriser le déplacement à vélo en Suisse de manière uniforme au-delà des frontières communales et cantonales. Le PEV JB attend que l’expansion des pistes cyclables renforce la sécurité des cyclistes. De plus, l’espace requis pour l’infrastructure des transports pourra être réduit.

Un OUI majoritaire à l’initiative « pour des aliments équitables ».
Le PEV JB recommande d’accepter l’initiative visant à renforcer l'offre de produits alimentaires sûrs et de bonne qualité, produits dans le respect des ressources, de l'environnement et des animaux et dans des conditions de travail équitables.

En effet, le PEV JB estime que les aliments doivent être produits dans des conditions de travail équitable en Suisse comme à l’étranger. Les grandes exploitations ne doivent plus être favorisées. Les aliments bon marché ne sont pas compatibles avec des salaires équitables : dans la production de denrées alimentaires, les conditions de travail scandaleuses sont fréquentes même en Europe. Ce cercle vicieux ne doit plus être soutenu par la Suisse.

Le PEV JB souhaite également afficher son soutien en faveur de la biodiversité. Les monocultures doivent être remplacées par des écosystèmes plus durables, qui permettent la production d’aliments dans le respect des ressources et de l’environnement. Les aliments produits de manière écologique doivent bénéficier d’un avantage concurrentiel sur ceux issus de l’agriculture industrielle.

Valoriser les aliments régionaux et saisonniers, c’est aussi favoriser une plus grande transparence, et honorer la confiance du consommateur. C’est un cercle vertueux qui avantage l’économie régionale.

Finalement, le PEV JB estime également qu’il est nécessaire de prendre des mesures afin de freiner le gaspillage alimentaire. Dans l’assiette et pas dans la poubelle !

Un OUI mesuré à l’initiative « Pour la souveraineté alimentaire ».

Le PEV JB rejoint majoritairement l'initiative populaire « Pour la souveraineté alimentaire » qui demande que la politique agricole soit orientée vers une agriculture paysanne régionale. Toutefois, il conçoit que, pour certains, les revendications seraient déjà largement couvertes par la politique agricole de la Confédération ainsi que par la Constitution complétée l’année passée par le peuple au travers de l’article sur la sécurité alimentaire.

Toutefois, le PEV JB plaide pour une agriculture paysanne diversifiée et sans OGM, qui protège le sol et les semences. Il s’agit de retrouver une paysannerie qui offre un avenir aux générations futures en garantissant un accès à la terre et des prix rémunérateurs.

Le PEV JB soutient également la mise en place d’un marché plus transparent, qui soit au service des paysans et des consommateurs. Il s’agit de renforcer les circuits courts et de les rendre attractifs pour promouvoir et dynamiser la production de proximité. Un marché local, c’est aussi une manière d’assurer des emplois dans les régions concernées. Les transports sont réduits, la pollution diminue et une meilleure traçabilité est assurée.

Un commerce international plus équitable est possible grâce à une frontière qui joue son rôle régulateur, grâce au droit de se protéger et au devoir de renoncer à des subventions à l’exportation.

Le PEV JB se tient à disposition pour tout complément d’information.


Parti évangélique du Jura bernois (PEV JB)

Valérie Oppliger, présidente

rue de la Paix 17

2720 Tramelan

+41 79 334 15 02

info(at)pevjb.ch

 

18/05/2018  | Recommandations de vote pour la votation fédérale du 10 juin 2018

Suite à sa séance du 14 mai, le PEVJB refuse l’initiative « Mon­naie pleine » et accepte la loi fédé­rale sur les jeux d’argent.

Un NON majo­ri­taire à l’initiative « Mon­naie pleine » !

Le PEVJB par­tage le souci des ini­tiants de vou­loir évi­ter de nou­velles crises finan­cières,

Suite à sa séance du 14 mai, le PEV JB refuse l’initiative « Monnaie pleine » et accepte la loi fédérale sur les jeux d’argent.

Un NON majoritaire à l’initiative « Monnaie pleine » !

Le PEV JB partage le souci des initiants de vouloir éviter de nouvelles crises financières,
d’affaiblir l’endettement ou encore de mettre les banques à pied d’égalité avec les autres
acteurs économiques sans leur concéder des avantages compétitifs grâce à la création
monétaire. Toutefois, l’initiative présente un essai précoce, unique au monde et à l’issue
incertaine, car ni la stabilisation du système financier ni la prévention de futures crises ou
bulles financières ne sont scientifiquement prouvées. De plus, la banque nationale devrait
mettre en circulation de l’argent frais sans contrepartie. Ainsi, une pression politique
énorme s’exercerait sur elle. Finalement, avec l’interdiction aux banques, par le système de
monnaie pleine, de travailler avec l’argent des comptes de paiement, le service financier, les
hypothèques et les crédits se verraient enchéris ; les coûts alors répercutés sur les ménages
privés et les PME. C’est pourquoi le PEV JB recommande de rejeter cette initiative jugée trop
risquée.


Un OUI mesuré pour la nouvelle loi sur les jeux d’argent

Le PEV JB estime qu’une nouvelle loi sur les jeux d’argent est rapidement nécessaire, devant
prendre en compte les développements sociétaux et technologiques. Les jeux de casino
doivent pouvoir être proposés en ligne par des concessionnaires si les recettes reviennent à
l’AVS/AI et à des buts d’utilité publique. Pourtant, du point de vue du PEV JB, la nouvelle loi
ne va pas assez loin en matière de protection des joueurs compulsifs. Il regrette que les
mesures de protection efficaces face aux dangers des jeux d’argent – comme par exemple
une commission indépendante d’experts ou une redevance pour financer des mesures de
protection contre l’addiction au jeu – n’aient malheureusement pas obtenu de majorité au
sein du Parlement. Malgré les défauts de la loi, le PEV JB recommande de soutenir la
nouvelle loi sur les jeux d’argent.

A disposition pour tout complément d’information.

PARTI ÉVANGÉLIQUE DU JURA BERNOIS (PEV JB)
Valérie OPPLIGER, présidente PEV JB
+41 79 334 15 02

13/04/2018  | Une jeune femme nommée à la présidence du PEV-JB

Les membres du Parti évan­gé­lique du Jura ber­nois PEV-​JB, réunis jeudi soir en assem­blée géné­rale annuelle à Tavannes, ont nommé leur organe exé­cu­tif pour une nou­velle période de deux ans.

Pour suc­cé­der à Patrick Gstei­ger, qui a conduit la sec­tion régio­nale du parti depuis sa créa­tion en 2005, les membres du PEV-​JB ont nommé una­ni­me­ment

Les membres du Parti évangélique du Jura bernois PEV-JB, réunis jeudi soir en assemblée générale annuelle à Tavannes, ont nommé leur organe exécutif pour une nouvelle période de deux ans.

Pour succéder à Patrick Gsteiger, qui a conduit la section régionale du parti depuis sa création en 2005, les membres du PEV-JB ont nommé unanimement à leur tête une jeune femme de 29 ans. Valérie Oppliger, assistante-sociale domiciliée à Tramelan et par ailleurs coordinatrice romande des jeunes PEV, accède ainsi à la présidence de la section pour la période 2018-2020.

Les autres membres du comité sont : Tom Gerber de Reconvilier (vice-président), Jean-Marc Knuchel de Tavannes (secrétaire), Werner Liechti de Tramelan et Patrick Gsteiger d’Eschert (assesseurs).
A noter que le PEV-JB accueillera une assemblée des déléguées du PEV Suisse, le 15 septembre 2018 à La Neuveville.

Parti évangélique du Jura bernois PEV-JB

Pour tout complément :
Valérie Oppliger, présidente, mobile 079 334 15 02

28/03/2018  | Des changements à la tête du PEV-JB

Le PEV Jura ber­nois se rejouit de la réélec­tion de Tom Ger­ber au Grand Conseil ber­nois et da la pro­gres­sion des suf­frages. Patrick Gstei­ger avait annoncé qu’il ne bri­gue­rait pas de nou­veau man­dat à la tête de la sec­tion régio­nale après les élec­tions can­to­nales de 2018. Pour lui suc­cé­der le comité du PEV Jura ber­nois pro­pose la can­di­da­ture de Valé­rie Oppliger.


Elec­tions can­to­nales

Le comité du PEV-​JB a pris connais­sance avec satis­fac­tion de la pro­gres­sion du parti dans le Jura
ber­nois, en termes de

Le PEV Jura bernois se rejouit de la réélection de Tom Gerber au Grand Conseil bernois et da la progression des suffrages. Patrick Gsteiger avait annoncé qu'il ne briguerait pas de nouveau mandat à la tête de la section régionale après les élections cantonales de 2018. Pour lui succéder le comité du PEV Jura bernois propose la candidature de Valérie Oppliger.


Elections cantonales

Le comité du PEV-JB a pris connaissance avec satisfaction de la progression du parti dans le Jura
bernois, en termes de suffrages. Grace à l’apport des voix de la liste « jeunes PEV », il passe ainsi de
3.9% en 2014, à 4.5% en 2018. Avec la réélection de Tom Gerber, le siège occupé au Grand Conseil
depuis 2010 a ainsi pu être conservé.

Le comité du PEV-JB regrette cependant que, malgré une légère progression, le parti n’ait pas été en
mesure de maintenir son siège occupé depuis 2006 au CJB. Pour cette élection, aucun
apparentement n’avait malheureusement pu être conclu dans les cercles électoraux de Moutier et
de Courtelary.

Les dirigeants du PEV-JB remercient les électrices et les électeurs qui ont soutenu les candidates et
les candidats évangéliques.


Présidence du parti

Patrick Gsteiger, ancien député, fondateur et président du PEV-JB depuis 2005, avait annoncé qu’il ne
briguerait pas de nouveau mandat à la tête de la section régionale après les élections cantonales de
2018. Aussi, pour lui succéder, le comité du PEV-JB propose la candidature de Valérie Oppliger, jeune
assistante-sociale domiciliée à Tramelan et coordinatrice romande *jpev. Son accession à la
présidence sera soumise à l’assemblée générale ordinaire, le 12 avril prochain. Par ailleurs, Tom
Gerber, Jean-Marc Knuchel, Werner Liechti et Patrick Gsteiger devraient être confirmés au comité
pour la prochaine période de deux ans, alors que Jürg Gyger et Manuel Gsteiger ne se représentent
pas.

Parti évangélique du Jura bernois PEV-JB

Pour tout complément :
Patrick Gsteiger, président, mobile 079 414 18 39

07/02/2018  | Le PEV-JB rejette clairement l’initiative sur les plans d’études et « No Billag »

Le Parti évan­gé­lique du Jura ber­nois (PEV-​JB) dit clai­re­ment NON à l’initiative popu­laire « Pour un débat démo­cra­tique – Votons sur les plans d’études ! » car il estime inap­pro­prié que le peuple décide du contenu péda­go­gique des plans d’études, qui ont par ailleurs été éla­bo­rés avec le concours de nom­breux milieux concer­nés. Le PEV-​JB sou­tient le cré­dit can­to­nal pour le tram Berne-​Ostermundigen, qui s’avère la meilleure solu­tion parmi toutes les options étu­diées. Les bus doivent être rem­pla­cés par le tram, qui offre plus de place, un meilleur confort et une plus grande ponctualité.

L’initiative « No Billag » est reje­tée à l’unanimité par le PEV-​JB, qui la consi­dère comme une gifle

cin­glante contre la diver­sité actuelle de la

Le Parti évangélique du Jura bernois (PEV-JB) dit clairement NON à l’initiative populaire « Pour un débat démocratique – Votons sur les plans d’études ! » car il estime inapproprié que le peuple décide du contenu pédagogique des plans d’études, qui ont par ailleurs été élaborés avec le concours de nombreux milieux concernés. Le PEV-JB soutient le crédit cantonal pour le tram Berne-Ostermundigen, qui s’avère la meilleure solution parmi toutes les options étudiées. Les bus doivent être remplacés par le tram, qui offre plus de place, un meilleur confort et une plus grande ponctualité.

L’initiative « No Billag » est rejetée à l’unanimité par le PEV-JB, qui la considère comme une gifle

cinglante contre la diversité actuelle de la radio et de la télévision, et par conséquent aussi contre

une information indépendante nécessaire à notre démocratie. Cette initiative menace l’existence

même de la SSR et des diffuseurs régionaux.
 

Le PEV-JB adopte le nouveau régime financier 2021 qui pose la base pour la perception de la TVA et

de l’impôt fédéral direct, lesquels assurent les principales sources de recettes du budget fédéral

jusqu’en 2035.
 

Parti évangélique du Jura bernois PEV-JB


Pour tout complément :

Patrick Gsteiger, président, mobile 079 414 18 39

13/11/2017  | Le PEV du Jura bernois mise sur la jeunesse

A quatre mois des élec­tions du Grand Conseil et du Conseil du Jura ber­nois le 25 mars 2018, la sec­tion Jura ber­nois du Parti évan­gé­lique (PEV-​JB) a consti­tué ses listes et défini ses ambi­tions. Pour la pre­mière fois dans la région, le parti pré­sente éga­le­ment une liste *jpev.

Le PEV du Jura ber­nois veut confir­mer le siège qu’il occupe au Par­le­ment ber­nois depuis 2010 ainsi que celui qu’il détient au Conseil du Jura bernois

A quatre mois des élections du Grand Conseil et du Conseil du Jura bernois le 25 mars 2018, la section Jura bernois du Parti évangélique (PEV-JB) a constitué ses listes et défini ses ambitions. Pour la première fois dans la région, le parti présente également une liste *jpev.

Le PEV du Jura bernois veut confirmer le siège qu’il occupe au Parlement bernois depuis 2010 ainsi que celui qu’il détient au Conseil du Jura bernois pour le cercle électoral de Moutier depuis 2006. De plus, il souhaite faire élire un second représentant au CJB, issu des cercles électoraux de Courtelary ou de La Neuveville.

Lors d’une récente assemblée, le PEV-JB a arrêté la composition de ses listes électorales. Il a choisi de miser sur la jeunesse en présentant, en plus de sa liste principale pour le Grand Conseil, une liste *jpev (Jeune Parti évangélique). Toutes les candidates et tous les candidats (hormis le député Tom Gerber qui se concentre sur son mandat au Rathaus) seront également en lice pour l’élection du CJB.
Ainsi, le PEV-JB présente une liste dans chacun des trois cercles électoraux (anciens districts).

A noter que pour ces élections, le PEV-JB ne présente pas de candidat au Conseil-exécutif. Il soutient cependant la candidature du député PEV Hans Kipfer de Münsingen, qui est en lice pour le gouvernement.

Liste principale pour le Grand Conseil :
Tom Gerber (1976) de Reconvilier (sortant), Valérie Oppliger (1989) de Tramelan, Christine Bordigoni (1960) de Reconvilier, Jean-Marc Knuchel (1958) de Tavannes, Olivier Bühler (1979) de Mont- Tramelan, Julian Eisinger (1996) de La Ferrière, Rahel Geiser (1974) de Tavannes, Nathalie Gyger- Amstutz (1972) de Mont-Tramelan, Silvain Konrad (1978) de Tavannes, Werner Liechti (1954) de Tramelan, Lévi Sollberger (1998) de Nods et Igor Spychiger (1972) de Prêles.

Liste *jpev pour le Grand Conseil :
Aline Liechti (1990) de Tramelan, Simea Gyger (1997) de Mont-Tramelan, Christian Eisinger (1991) de Tramelan, Timothée Gagnebin (1993) de Tavannes, Patrice Liechti (1994) de Tramelan et Jan Muggli (1984) de Tramelan (tous cumulés).

02/09/2017  | Jean-Marc Knuchel entre au Conseil du Jura bernois

Ayant pris la suc­ces­sion de Patrick Gstei­ger au Grand Conseil ber­nois, le député Tom Ger­ber a choisi de ne pas cumu­ler les man­dats et donc de renon­cer dès fin sep­tembre 2017 à occu­per le siège du PEVJB au Conseil du Jura ber­nois (CJB). Pre­mier des « viennent-​ensuite », le Pré­vô­tois Manuel Gstei­ger a décidé de renon­cer à sié­ger au CJB pour se consa­crer prio­ri­tai­re­ment à la poli­tique locale de Mou­tier. En effet, il entrera pro­chai­ne­ment au sein du Conseil muni­ci­pal, en rem­pla­ce­ment de Sil­via Rubin (Inter­face). Ainsi, c’est donc Jean-​Marc Knu­chel, infir­mier en psy­chia­trie domi­ci­lié à Tavannes, qui repré­sen­tera le Parti évan­gé­lique au CJB dès le 1er octobre 2017.

Au sujet des pro­chaines vota­tions fédé­rales, le PEVJB recom­mande de voter : — OUI au contre-​projet direct à l’initiative « Pour la sécurité

Ayant pris la succession de Patrick Gsteiger au Grand Conseil bernois, le député Tom Gerber a choisi de ne pas cumuler les mandats et donc de renoncer dès fin septembre 2017 à occuper le siège du PEVJB au Conseil du Jura bernois (CJB). Premier des « viennent-ensuite », le Prévôtois Manuel Gsteiger a décidé de renoncer à siéger au CJB pour se consacrer prioritairement à la politique locale de Moutier. En effet, il entrera prochainement au sein du Conseil municipal, en remplacement de Silvia Rubin (Interface). Ainsi, c’est donc Jean-Marc Knuchel, infirmier en psychiatrie domicilié à Tavannes, qui représentera le Parti évangélique au CJB dès le 1er octobre 2017.

Au sujet des prochaines votations fédérales, le PEVJB recommande de voter : - OUI au contre-projet direct à l’initiative « Pour la sécurité alimentaire », qui sauvegarde des terres agricoles, qui maintien à long terme la production et la transformation des aliments en Suisse et qui soutien une production alimentaire durable.

- OUI à l’arrêté fédéral sur le financement additionnel de l’AVS par le biais d’un relèvement de la TVA et OUI à la Loi fédérale sur la réforme de la prévoyance vieillesse 2020, car la réforme proposée est urgente, équilibrée, et elle permet de stabiliser l’activité sociale et d’assurer les rentes pour les rentiers actuels ainsi que pour les générations futures.

Parti évangélique du Jura bernois (PEVJB)

Pour tout complément : Patrick Gsteiger, président, mobile 079 414 18 39

Communiqués du PEV Suisse

14/09/2018 | 

NON à l’initiative pour l’autodétermination et un appel au Conseil fédéral : «La conscience doit primer sur les bénéfices !»

Lors de la 2ème assem­blée extra­or­di­naire des délé­gués du PEV Suisse à la Neu­ve­ville, les délé­gués ont clai­re­ment dit NON à l‘ ini­tia­tive « pour l’autodétermination ». Ils donnent la liberté de vote pour la sur­veillance des assu­rés. Dans une lettre ouverte au Conseil fédé­ral, les délé­gués du PEV demandent au gou­ver­ne­ment de reve­nir sur sa déci­sion de libé­ra­li­ser l’exportation d’armes dans des zones de conflit, pour ne pas sacri­fier des vies dans ces pays sur le dos de notre indus­trie de l’armement.

10/09/2018 | 

Le PEV soutient l’appel à l’initiative contre les exportations d’armes dans les pays en guerre civile

Une large alliance de par­tis et d’organisations, dont le PEV Suisse, a lancé un appel à l’initiative popu­laire contre les expor­ta­tions d’armes dans les pays en guerre civile. Si, au cours des deux pro­chaines semaines, 25000 per­sonnes signent l’appel sur ​ini​tia​tive​-rec​ti​fi​ca​tion​.wecol​lect​.ch, l’initiative sera lan­cée. En atten­dant, « l’alliance contre les expor­ta­tions d’armes dans les pays en guerre civile », met­tra tout en œuvre afin que la déci­sion très contro­ver­sée du Conseil fédé­ral soit cor­ri­gée par le Parlement.

22/06/2018 | 

LE PEV pour les voies cyclables et des aliments équitables

Lors de leur assem­blée géné­rale à St-​Gall, les délé­gués du PEV Suisse ont dit OUI à l’arrêté fédé­ral sur les voies cyclables ainsi qu’à l’initiative pour des ali­ments équi­tables. Ils pro­posent cepen­dant de reje­ter l’initiative pour la sou­ve­rai­neté alimentaire.

18/06/2018 | 

Le PEV exige de la crédibilité et non pas l’exportation d’armes

Le PEV Suisse demande ins­tam­ment au Conseil fédé­ral d’abroger son arrêté par lequel il sou­haite à l’avenir auto­ri­ser l’exportation d’armes dans des pays en situa­tion de guerre civile. Cette déci­sion n’est pas conci­liable avec le rôle de la Suisse en tant que média­trice neutre et cré­dible lors de conflits armés.

15/06/2018 | 

Le PEV en faveur du contre-projet indirect à l’initiative pour des multinationales responsables

Par 121 voix, dont celles du PEV, contre 73, le Conseil natio­nal a adopté le contre-​projet indi­rectt, modi­fiant la loi, à l’initiative pour des mul­ti­na­tio­nales responsables.