Communiqués

30.10.2020  | Votation populaire fédérale du 29 novembre 2020 - Recommandations de vote

2OUI aux pro­chai­nes vota­ti­ons fédé­ra­les Le PEVJB recom­mande unani­me­ment d’accepter les deux initia­ti­ves aux enjeux immi­nem­ment éthiques.

Oui unanime à l’initiative pour des mul­ti­na­tio­na­les responsables

Peut-​on vrai­ment con­ti­nuer à bâtir notre bien-​être sur des abus, sur des vio­la­ti­ons

2 OUI aux prochaines votations fédérales Le PEV JB recommande unanimement d’accepter les deux initiatives aux enjeux imminemment éthiques.

Oui unanime à l’initiative pour des multinationales responsables

Peut-on vraiment continuer à bâtir notre bien-être sur des abus, sur des violations des droits de l’hommes, sur le travail des enfants et sur des désastres environnementaux ? Non ! Pour le PEV JB, il est clair que les multinationales ayant leur siège en Suisse qui polluent l’eau potable ou détruisent des régions entières à l’étranger doivent être tenues responsables de leurs actes. Sans doute, l’initiative pour des multinationales responsables porte des valeurs chrétiennes, telles que la protection de la dignité humaine et de la vie.

Oui unanime à l’initiative contre le commerce de guerre

L’interdiction à la Banque nationale, aux fondations ainsi qu’aux institutions de prévoyance publique et de prévoyance professionnelle de financer les producteurs de matériel de guerre (réalisant plus de 5 % de leur chiffre d’affaires annuel grâce à la production de matériel de guerre) est une nécessité. Le PEV JB soutient cette initiative car :

  1. elle permet premièrement de lutter contre l’industrie de l’armement qui profite des conflits et engendre des causes de migration dans les zones de guerre.

  2. elle contribue à un monde plus pacifique en mettant un terme au moins partiellement à l’investissement dans le commerce de la mort.

  3. le financement du matériel de guerre est en contradiction avec la neutralité et la tradition humanitaire de la Suisse.

Le PEV JB se tient à disposition pour tout complément d’information.

 

Parti évangélique du Jura bernois (PEV JB)

Valérie Oppliger, présidente

rue de la Paix 17

2720 Tramelan

+41 79 334 15 02

www.pevjb.ch

info@pevjb.ch

24.08.2020  | Votation du 27 septembre: 2 OUI et 3 NON aux prochaines votations fédérales

Le PEVJB recom­mande d’accepter le congé de pater­nité payé et la modi­fi­ca­tion de la loi sur la chasse. Tou­te­fois, il refuse l’initiative de limi­ta­tion, le relève­ment des déduc­tions pour enfants et l’arrêté rela­tif à l’acquisition de nou­veaux avi­ons de combat.

Oui unanime au contre-​projet indi­rect à l’initiative popu­laire « Pour un congé de pater­nité rai­sonnable – en faveur de toute la famille »

 

C’est à

Le PEV JB recommande d’accepter le congé de paternité payé et la modification de la loi sur la chasse. Toutefois, il refuse l’initiative de limitation, le relèvement des déductions pour enfants et l’arrêté relatif à l’acquisition de nouveaux avions de combat.

Oui unanime au contre-projet indirect à l’initiative populaire « Pour un congé de paternité raisonnable – en faveur de toute la famille »

 

C’est à l’unanimité que le PEV JB dit OUI à un congé paternité payé. Les pères devraient pouvoir prendre un congé payé de deux semaines dans les six mois qui suivent la naissance de leur enfant. Au vu des modèles familiaux modernes, il est, plus que jamais, temps que la Suisse introduise un tel congé paternité au niveau de la loi. Le congé paternité est un pas dans la bonne direction, afin de concilier la famille et le travail tant pour les hommes que pour les femmes. Il permet aux pères d’établir un lien fort avec leur enfant au cours de la première période suivant la naissance. Il soutient les mères après la naissance et améliore leurs perspectives professionnelles. Grâce à la solution passant par l’assurance sociale, le congé paternité est abordable pour tous les employeurs et pas uniquement pour les grandes entreprises.

Oui majoritaire à la modification de la loi fédérale sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages

La loi fédérale sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages définit les animaux sauvages protégés, les espèces animales pouvant être chassées et les périodes de protection. Le PEV JB recommande à une large majorité d’accepter la nouvelle réglementation car elle renforce la protection des espèces et des milieux naturels. De plus, la loi révisée sur la chasse permettra aux cantons d’agir à temps puisque les garde-chasses pourront tirer des loups isolés qui ont perdu leur caractère farouche pour que les autres loups apprennent à garder leurs distances des zones habitées. Il est important de souligner que les cantons pourront abattre les loups uniquement sous certaines conditions ; les loups ne pouvant pas être tirés s’ils se tiennent à l’écart des troupeaux et des zones habitées. Le loup reste une espèce protégée ; le chasser restera interdit.

Non unanime à l’initiative populaire « Pour une immigration modérée (initiative de limitation) »

Le PEV JB recommande unanimement de rejeter l’initiative populaire « Pour une immigration modérée (initiative de limitation) » qui veut mettre un terme à la libre circulation des personnes avec l’UE. Cette initiative met en péril la voie bilatérale suivie par la Suisse. Sans l’accord sur la libre circulation des personnes et les accords bilatéraux qui lui sont liés, les entreprises suisses perdront leur accès direct à leur principal marché, alors que l’économie a aujourd’hui besoin de perspectives sereines pour sortir de la période troublée que nous traversons. Une acceptation de l’initiative aurait ainsi des conséquences néfastes et déstabilisantes pour la Suisse, tant pour nos emplois que notre prospérité.

Non majoritaire à la modification de la loi fédérale sur l’impôt direct (déduction fiscale des frais de garde des enfants par des tiers)

Le projet propose que, dans le cadre de l’impôt fédéral direct, les parents puissent déduire de leur revenu jusqu’à 25'000.- francs par enfant et par an au titre des frais de garde de leurs enfants par des tiers. Le PEV JB recommande de rejeter le relèvement de la déduction fiscale générale pour les enfants car il estime que ce projet est une arnaque. Ce relèvement bénéficierait, en effet, presque uniquement aux familles les plus aisées et la classe moyenne en paierait la facture. Les familles à bas ou moyens revenus qui auraient besoin d’allègement ne profiteraient aucunement des mesures prévues puisqu’elles ne paient généralement pas d’impôt fédéral direct. Il est important pour le PEV de pouvoir mieux concilier la vie familiale et l’environnement professionnel. Ce projet n’atteint pas ce but et induit de plus des pertes fiscales de 370 millions de francs qui feront défaut pour des solutions adaptées à la classe moyenne.

Non unanime à l’arrêté relatif à l’acquisition de nouveaux avions de combat

Le PEV JB se positionne unanimement contre l’arrêté relatif à l’acquisition de nouveaux avions de combat. Même si les avions de combat de l’armée sont vétustes et doivent être remplacés, les 6 milliards de francs prévus à cet effet présentent un chèque en blanc, puisque le nombre et le type d’appareils ne sont pas connus. La Suisse a besoin d’une police aérienne, mais d’autres solutions plus efficaces existantes comme des avions de combat légers n’ont pas été envisagées sérieusement. De plus, cette gigantesque somme manquera pour d’autres tâches de l’État, notamment dans le domaine de la santé, dans la protection contre les catastrophes ou dans la lutte contre le dérèglement climatique. Pire encore, les avions de combat sont totalement impuissants face à un grand nombre de menaces actuelles et futures comme les cyber-attaques et les pandémies.

 

Le PEV JB se tient à disposition pour tout complément d’information.

 

Parti évangélique du Jura bernois (PEV JB)

Valérie Oppliger, présidente

rue de la Paix 17

2720 Tramelan

+41 79 334 15 02

www.pevjb.ch

info@pevjb.ch

 

 

24.08.2020  | Changements au sein du comité du PEV JB

Lors de son assem­blée géné­rale ordi­n­aire initia­le­ment pré­vue au prin­temps et repous­sée en été en rai­son de la pan­dé­mie, les mem­bres du PEVJB ont nota­m­ment nommé les mem­bres du comité pour la période 20202022. Valé­rie Opp­li­ger a été réé­lue à la pré­si­dence et Oli­vier Büh­ler, accom­pag­nant social de Mont-​Tramelan né en 1979, a nou­vel­le­ment été nommé au comité en reprenant la fonc­tion de trés­o­rier que Patrick Gstei­ger occup­ait après avoir remis la pré­si­dence à Valé­rie Oppliger.

En 2018, Patrick Gstei­ger avait annoncé son retrait de la vie poli­ti­que pour 2020. À cette occa­sion, le PEVJB le remer­cie chal­eu­reu­se­ment pour son

Lors de son assemblée générale ordinaire initialement prévue au printemps et repoussée en été en raison de la pandémie, les membres du PEV JB ont notamment nommé les membres du comité pour la période 2020-2022. Valérie Oppliger a été réélue à la présidence et Olivier Bühler, accompagnant social de Mont-Tramelan né en 1979, a nouvellement été nommé au comité en reprenant la fonction de trésorier que Patrick Gsteiger occupait après avoir remis la présidence à Valérie Oppliger.

En 2018, Patrick Gsteiger avait annoncé son retrait de la vie politique pour 2020. À cette occasion, le PEV JB le remercie chaleureusement pour son investissement en tant que président, député et trésorier durant ces nombreuses années et lui souhaite plein succès dans ses futurs projets. De même, il se réjouit d’accueillir et de collaborer avec Olivier Bühler en son comité.

Le comité du PEV JB est actuellement composé de :

  • Valérie Oppliger, présidente
  • Tom Gerber, vice-président et député au Grand Conseil
  • Olivier Bühler, trésorier
  • Jean-Marc Knuchel, secrétaire
  • Werner Liechti, assesseur

16.01.2020  | Recommandations de vote pour la votation du 9 février 2020

Le PEVJB recom­mande de reje­ter l’initiative pour « davan­tage de loge­ments abor­da­bles ». Par­tagé sur le sujet, il laisse la liberté de vote con­cer­nant la modi­fi­ca­tion des codes pénaux rela­tive à la dis­cri­mi­na­tion et à l’incitation à la haine en rai­son de l’orientation sexu­elle. Con­cer­nant les deux objets sou­mis au vote can­to­nal, le PEVJB recom­mande unani­me­ment de les accepter.


Non à l’initiative popu­laire du 18 octobre 2016 « Davan­tage de loge­ments abordables »

Le PEVJB dit NON unani­me­ment à l’initiative pour « davan­tage

Le PEV JB recommande de rejeter l’initiative pour « davantage de logements abordables ». Partagé sur le sujet, il laisse la liberté de vote concernant la modification des codes pénaux relative à la discrimination et à l’incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle. Concernant les deux objets soumis au vote cantonal, le PEV JB recommande unanimement de les accepter.


Non à l’initiative populaire du 18 octobre 2016 « Davantage de logements abordables »

Le PEV JB dit NON unanimement à l’initiative pour « davantage de logement abordables » tout en étant conscient que les logements abordables deviennent de plus en plus rares en Suisse, surtout dans les zones urbaines. En raison des différences régionales, il préfère la solution, sans quota rigide, du Parlement d’allouer un nouveau crédit au fonds de roulement si l’initiative est rejetée ; ce fonds octroyant des prêts en faveur de la construction de logements d’utilité publique. C’est pourquoi, le PEV JB propose de rejeter cette initiative populaire.

Liberté de vote concernant la modification du 14 décembre 2018 du code pénal et du code pénal militaire (Discrimination et incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle)

Concernant la modification du code pénal et du code pénal militaire relative à la discrimination et à l’incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle, le PEV JB est partagé et recommande donc la liberté de vote. Le Parti évangélique, étant contre toute forme de haine, de discrimination ou de violence envers quiconque, approuve, d’un côté, la modification qui vise à étendre la norme pénale à une population qui en a besoin. Il s’agit, en somme, de ne pas détourner notre regard lorsqu’un groupe éprouve systématiquement de la haine. Par contre, le côté flou et incertain de la mise en application concrète de cette modification laisse planer le doute. La liberté d’opinion au sujet de certains sujets sociétaux, notamment en lien avec l’orientation sexuelle, pourrait être mise à mal. Certains craignent effectivement que l’on puisse être poursuivi pénalement après avoir tenu publiquement un discours critique sur l’homosexualité tout en ayant distingué la personne et l’orientation sexuelle. Pour ces raisons, le PEV JB laisse la liberté de vote à cette modification de la norme pénale contre la discrimination raciale.

Oui au concordat relatif au transfert de la commune de Clavaleyres au canton de Fribourg

Le PEV JB dit un OUI unanime au concordat relatif au transfert de la commune de Clavaleyres au canton de Fribourg. Dans la mesure où le fonctionnement de son administration n'est pas garanti à long terme et qu’aucune fusion n’ait été possible avec le canton de Berne, cette enclave bernoise, d’à peine 50 habitants, a enfin trouvé une solution de fusion avec la commune de Morat FR. Les deux communes et les deux parlements cantonaux ont déjà approuvé la fusion. De ce fait, le PEV JB recommande d’accepter ce concordat.

Oui au crédit pour l'aire de transit de Wileroltigen

Le PEV JB dit OUI unanimement au crédit de 3,33 millions pour l’aire de transit de Wileroltigen. Cette somme, quoique élevée, est nécessaire puisque la Suisse a, dans le cadre de la protection des minorités nationales, l’obligation de mettre à disposition des habitats appropriés aux gens du voyage. De plus, cette solution permet de désamorcer le problème des occupations illégales des terrains par une aire accessible uniquement par l’autoroute. Elle représente donc une plus-value tant pour les communes que pour les gens du voyage. C’est pourquoi, le PEV JB recommande d’accepter ce crédit.

Le PEV JB se tient à disposition pour tout complément d’information.

Parti évangélique du Jura bernois (PEV JB)

Valérie Oppliger, présidente

rue de la Paix 17

2720 Tramelan

+41 79 334 15 02

www.pevjb.ch

info@pevjb.ch

Communiqués du PEV Suisse

14.06.2015 | 

Seul le référendum peut désormais fermer la porte à la sélection d‘êtres humains.

Le Comité natio­nal „NON au DPI“ est déçu que le peu­ple et les can­tons aient accepté la modi­fi­ca­tion con­sti­tu­ti­onnelle rela­tive à la pro­créa­tion médi­ca­le­ment assis­tée et au génie géné­ti­que. « Cet arti­cle anodin en appa­rence auto­rise désor­mais le DPI et par con­sé­quent la sélec­tion ciblée d‘êtres humains. Il ouvre de plus la porte à des tests géné­ti­ques éthi­que­ment dis­cu­ta­bles et une pro­créa­tion médi­ca­le­ment assis­tée sans limite », s’exprime la Co-​Présidente du Comité et Con­seil­lère natio­nale du PEV Mari­anne Streiff-​Feller. Le Comité inter­par­tis formé de repré­sen­tants du BDP, PDC, PEV, PS, UDC et UDF annonce désor­mais qu’il va lan­cer un réfé­ren­dum contre la loi révisée sur la pro­créa­tion médi­ca­le­ment assistée.

14.06.2015 | 

Le comité regrette le large rejet de la réforme de l’impôt sur les successions – les problèmes demeurent

Le comité d’initiative prend acte avec regret du résul­tat de la vota­tion sur l’initiative « Impo­ser les suc­ces­si­ons de plu­sieurs mil­li­ons pour finan­cer notre AVS (réforme de la fis­ca­lité suc­ces­so­rale) ». Les débats qui ont eu lieu au cours de la cam­pa­gne élec­to­rale ont néan­moins clai­re­ment mon­tré que la répar­ti­tion de plus en plus injuste de la for­tune en Suisse est recon­nue comme un pro­blème par une mino­rité crois­sante et que l’égalité des chan­ces de tous les êtres humains est un sou­hait import­ant. « Cette posi­tion est la bonne – car les pro­blè­mes demeu­rent et néces­si­tent une solu­tion », com­mente Hei­ner Stu­der, Pré­si­dent du comité de sou­tien. « Même si ce pro­blème n’a pas encore été sen­tie par tout le monde, je sens néan­moins que de plus en plus de per­son­nes se sou­ci­ent de leur ave­nir et de celui de la société. »