News

Votation du 27 septembre: 2 OUI et 3 NON aux prochaines votations fédérales

Le PEV JB recom­mande d’accepter le congé de pater­nité payé et la modi­fi­ca­tion de la loi sur la chasse. Tou­te­fois, il refuse l’initiative de limi­ta­tion, le relève­ment des déduc­tions pour enfants et l’arrêté rela­tif à l’acquisition de nou­veaux avi­ons de com­bat.

Oui unanime au contre-projet indi­rect à l’initiative popu­laire « Pour un congé de pater­nité rai­sonnable – en faveur de toute la famille »

 

C’est à l’unanimité que le PEV JB dit OUI à un congé pater­nité payé. Les pères dev­rai­ent pou­voir prendre un congé payé de deux semai­nes dans les six mois qui suiv­ent la nais­sance de leur enfant. Au vu des modè­les fami­li­aux moder­nes, il est, plus que jamais, temps que la Suisse intro­duise un tel congé pater­nité au niveau de la loi. Le congé pater­nité est un pas dans la bonne direc­tion, afin de con­ci­lier la famille et le tra­vail tant pour les hom­mes que pour les femmes. Il per­met aux pères d’établir un lien fort avec leur enfant au cours de la pre­mière période sui­vant la nais­sance. Il sou­ti­ent les mères après la nais­sance et amé­liore leurs per­spec­tives pro­fes­si­onnel­les. Grâce à la solu­tion pas­sant par l’assurance sociale, le congé pater­nité est abor­da­ble pour tous les employ­eurs et pas uni­que­ment pour les gran­des entre­pri­ses.

Oui majo­ri­taire à la modi­fi­ca­tion de la loi fédé­rale sur la chasse et la pro­tec­tion des mam­mifè­res et oise­aux sau­va­ges

La loi fédé­rale sur la chasse et la pro­tec­tion des mam­mifè­res et oise­aux sau­va­ges défi­nit les ani­maux sau­va­ges pro­té­gés, les espè­ces ani­ma­les pou­vant être chas­sées et les pério­des de pro­tec­tion. Le PEV JB recom­mande à une large majo­rité d’accepter la nou­velle régle­men­ta­tion car elle ren­force la pro­tec­tion des espè­ces et des milieux natu­rels. De plus, la loi révisée sur la chasse per­met­tra aux can­tons d’agir à temps puis­que les garde-chasses pour­ront tirer des loups iso­lés qui ont perdu leur carac­tère farou­che pour que les autres loups app­ren­nent à gar­der leurs dis­tan­ces des zones hab­itées. Il est import­ant de sou­li­gner que les can­tons pour­ront abattre les loups uni­que­ment sous cer­tai­nes con­di­ti­ons ; les loups ne pou­vant pas être tirés s’ils se tien­nent à l’écart des trou­peaux et des zones hab­itées. Le loup reste une espèce pro­té­gée ; le chas­ser res­tera interdit.

Non unanime à l’initiative popu­laire « Pour une immi­gra­tion modé­rée (initia­tive de limi­ta­tion) »

Le PEV JB recom­mande unani­me­ment de reje­ter l’initiative popu­laire « Pour une immi­gra­tion modé­rée (initia­tive de limi­ta­tion) » qui veut mettre un terme à la libre cir­cu­la­tion des per­son­nes avec l’UE. Cette initia­tive met en péril la voie bila­té­rale sui­vie par la Suisse. Sans l’accord sur la libre cir­cu­la­tion des per­son­nes et les accords bila­té­raux qui lui sont liés, les entre­pri­ses suis­ses per­dront leur accès direct à leur prin­ci­pal mar­ché, alors que l’économie a aujourd’hui besoin de per­spec­tives ser­ei­nes pour sor­tir de la période trou­blée que nous tra­ver­sons. Une accep­ta­tion de l’initiative aurait ainsi des con­sé­quen­ces néfas­tes et désta­bi­li­san­tes pour la Suisse, tant pour nos emplois que notre pro­s­pé­rité.

Non majo­ri­taire à la modi­fi­ca­tion de la loi fédé­rale sur l’impôt direct (déduc­tion fis­cale des frais de garde des enfants par des tiers)

Le pro­jet pro­pose que, dans le cadre de l’impôt fédé­ral direct, les par­ents puis­sent dédu­ire de leur revenu jusqu’à 25'000.- francs par enfant et par an au titre des frais de garde de leurs enfants par des tiers. Le PEV JB recom­mande de reje­ter le relève­ment de la déduc­tion fis­cale géné­rale pour les enfants car il estime que ce pro­jet est une arnaque. Ce relève­ment béné­fi­cie­r­ait, en effet, pres­que uni­que­ment aux famil­les les plus aisées et la classe moy­enne en pai­e­r­ait la fac­ture. Les famil­les à bas ou moy­ens reve­nus qui aurai­ent besoin d’allègement ne pro­fi­te­rai­ent aucune­ment des mesu­res pré­vues puisqu’elles ne pai­ent géné­ra­le­ment pas d’impôt fédé­ral direct. Il est import­ant pour le PEV de pou­voir mieux con­ci­lier la vie fami­liale et l’environnement pro­fes­si­onnel. Ce pro­jet n’atteint pas ce but et induit de plus des per­tes fis­ca­les de 370 mil­li­ons de francs qui feront défaut pour des solu­ti­ons adap­tées à la classe moy­enne.

Non unanime à l’arrêté rela­tif à l’acquisition de nou­veaux avi­ons de com­bat

Le PEV JB se posi­ti­onne unani­me­ment contre l’arrêté rela­tif à l’acquisition de nou­veaux avi­ons de com­bat. Même si les avi­ons de com­bat de l’armée sont vétus­tes et doiv­ent être rem­pla­cés, les 6 mil­li­ards de francs pré­vus à cet effet pré­sen­tent un chèque en blanc, puis­que le nom­bre et le type d’appareils ne sont pas con­nus. La Suisse a besoin d’une police aéri­enne, mais d’autres solu­ti­ons plus effi­caces exis­tan­tes comme des avi­ons de com­bat légers n’ont pas été envi­sa­gées séri­eu­se­ment. De plus, cette gigan­tes­que somme man­quera pour d’autres tâches de l’État, nota­m­ment dans le domaine de la santé, dans la pro­tec­tion contre les cata­stro­phes ou dans la lutte contre le dérè­gle­ment cli­ma­ti­que. Pire encore, les avi­ons de com­bat sont tota­le­ment impuis­sants face à un grand nom­bre de menaces actu­el­les et futures comme les cyber-attaques et les pan­dé­mies.

 

Le PEV JB se tient à dis­po­si­tion pour tout com­plé­ment d’information.

 

Parti évangé­li­que du Jura ber­nois (PEV JB)

Valé­rie Opp­li­ger, pré­si­dente

rue de la Paix 17

2720 Tra­me­lan

+41 79 334 15 02

www.pevjb.ch

info@pevjb.ch