Menu Home

Newsartikel

News

2 NON et 1 OUI aux prochaines votations fédérales

Lors de sa der­nière séance de comité, le PEV JB a défini ses mots d’ordre pour la pro­chaine vota­tion. De manière majo­ri­taire, il recom­mande de refu­ser l’initiative anti-burqa et d’accepter la loi sur l’e-ID. En ce qui concerne le par­te­na­riat éco­no­mique avec l’Indonésie, les membres l’ont una­ni­me­ment rejeté.

NON majo­ri­taire à l’initiative « Oui à l’interdiction de se dis­si­mu­ler le visage »

Pour le PEV JB, la dis­si­mu­la­tion du visage est un phé­no­mène mar­gi­nal. Le visage voilé ne repré­sente ni de graves pro­blèmes ni de risques pour la sécu­rité. La plu­part des femmes qui portent la burqa sont des tou­ristes venant du monde arabe. L’interdire dans tout le pays n’aiderait pas les femmes oppres­sées qui sont éta­blies en Suisse. Au contraire, leur situa­tion pour­rait empi­rer dans le sens qu’elles risque­raient de se retrou­ver enfer­mées à leur domi­cile. Le PEV JB estime que le contre­projet indi­rect est suf­fi­sant car il comble une lacune de manière ciblée : le visage devra être mon­tré lors de toute véri­fi­ca­tion d’identité.

OUI majo­ri­taire à la loi fédé­rale sur les ser­vices d’identification élec­tro­nique (LSIE)

Comme beau­coup d’opérations se font aujourd’hui sur Inter­net, il est impor­tant de pou­voir s’identifier en ligne de manière sûre. Le PEV JB accepte les bases juri­diques d’une iden­tité élec­tro­nique car elle est approu­vée par l’État, faci­lite les démarches en ligne et n’est pas obli­ga­toire. Néan­moins, il com­prend les craintes des réfé­ren­daires qui ne veulent pas d’un pas­se­port numé­rique émis par des entre­prises pri­vées. De nom­breux uti­li­sa­teurs d’Internet four­nissent déjà la plu­part de leurs don­nées per­son­nelles à dif­fé­rentes entre­prises dont les géants du web qui en font un usage com­mer­cial. Ainsi une oppo­si­tion ne ferait que retar­der la place de la Suisse par rap­port aux autres pays tout en l’affaiblissant dans son poten­tiel d’innovation.

NON una­nime à l’accord de libre-échange avec l’Indonésie (réfé­ren­dum « Stop à l’huile de palme »)

Consi­dé­rant l’impossibilité de res­pec­ter les cri­tères de dura­bi­lité pro­mis par l’accord, car il n’y a pas de contrôles pra­ti­cables ni de sanc­tions effi­caces, le PEV JB rejette de manière una­nime l’accord de libre-échange avec l’Indonésie. L’huile de palme bon mar­ché détruit les forêts tro­pi­cales pri­maires et concur­rence des pro­duits suisses comme l’huile de tour­ne­sol ou de colza. De manière géné­rale, le PEV JB estime qu’il faut être vigi­lant avec les accords de libre-échange sur les pro­duits agri­coles car ces accords se font sou­vent au détri­ment de la popu­la­tion locale.

NON au projet prin­ci­pal et OUI au projet alter­na­tif pour la vota­tion can­to­nale

Le PEV JB sou­tient exclu­si­ve­ment le projet alter­na­tif pré­voyant la modi­fi­ca­tion légis­la­tive concer­nant la vente et la remise de ciga­rettes élec­tro­niques. Ce projet pré­voit entre autres l’interdiction de vendre des ciga­rettes élec­tro­niques aux moins de 18 ans et d’en faire de la publi­cité. De plus, le PEV JB s’oppose au projet prin­ci­pal per­met­tant aux maga­sins d’ouvrir quatre dimanches par an au lieu de deux.

Les dis­po­si­tions sur les ventes domi­ni­cales res­tent inchan­gées si le projet alter­na­tif est accepté. Deux dimanches sup­plé­men­taires d’ouverture des maga­sins n’augmentent guère le chiffre d’affaires des com­merces. Le dimanche en tant que jour chômé doit être pré­servé. Il per­met de mener des acti­vi­tés en famille ou entre amis. En rai­son de leurs bas salaires, les employés de vente auraient des condi­tions de tra­vail davan­tage péjo­rées en cas d’ouvertures domi­ni­cales sup­plé­men­taires. À la ques­tion sub­si­diaire, le PEV JB invite à pri­vi­lé­gier le projet alter­na­tif.

Le PEV JB se tient à dis­po­si­tion pour tout com­plé­ment d’information.
 

Parti évan­gé­lique du Jura ber­nois (PEV JB)

Valé­rie Oppli­ger, pré­si­dente

Rue de la Paix 17

2720 Tra­me­lan

+41 79 334 15 02

www.pevjb.ch

info@pevjb.ch