News

Les amis de l’économie ne sont pas toujours ceux que l’on pense

Ces der­niers jours, la sec­tion Jura ber­nois de la Société suisse des entre­pre­neurs (SSE-JB) s’est enga­gée poli­tique­ment aux côtés d’un can­di­dat UDC à l’élection com­plé­men­taire du Gou­ver­ne­ment ber­nois, sans même attendre que les noms de tous les can­di­dats soient connus.

En toute impar­tia­lité, la SSE-JB n’a pas jugé utile d’entendre les autres can­di­dats avant d’apporter un sou­tien public à son cham­pion. Elle a ainsi notam­ment négligé la can­di­da­ture de Patrick Gstei­ger, pour­tant à la tête d’une petite entre­prise for­ma­trice du domaine du bâti­ment, membre de la CEP et de Suis­se­tec (asso­cia­tion appa­ren­tée à la SSE, regrou­pant les PME de la branche tech­nique du bâti­ment), lequel s’engage pour l’amélioration des conditions-cadre offertes aux entre­prises.  

Le PVL-JB et le PEV-JB jugent donc utile de rap­pe­ler que l’esprit entre­pre­neu­rial n’est pas l’apanage des par­tis de droite, et que l’on retrouve éga­le­ment plu­sieurs indus­triels, arti­sans ou chefs de PME au sein des par­tis du centre, lesquels s’engagent pour une éco­no­mie de mar­ché éthique et une crois­sance qua­li­ta­tive qui soit durable à tout point de vue.

Le clas­se­ment des poli­ti­ciens les plus sen­sibles aux inté­rêts de l’économie, éta­bli par le maga­zine « Bilanz » en août 2015, est d’ailleurs défri­sant pour les élus de l’UDC qui y figurent bons der­niers, loin der­rière les conseillers natio­naux vert’libéraux et évan­gé­liques.    Merci à la SSE-JB de ne pas l’oublier à l’avenir.

Parti Vert’libéral du Jura ber­nois (PVL-JB)
Parti évan­gé­lique du Jura ber­nois (PEV-JB)