Menu Home

Newsartikel

News

Votation du 25 novembre 2018 - les mots d'ordre du PEV JB

Suite à sa séance du 31 octobre, le PEV JB recom­mande de voter NON à la modi­fi­ca­tion de la loi sur les impôts et sou­tient le cré­dit pour finan­cer l’hébergement et l’encadrement des requérant·e·s d’asile mineur·e·s non accompagné·e·s (RMNA). En ce qui concerne les objets fédé­raux, le PEV JB rejette à l’unanimité l’initiative pour l’autodétermination. Il dit majo­ri­tai­re­ment OUI à base légale pour la sur­veillance des assuré·e·s et un NON una­nime à l’initiative pour les vaches à cornes.

Le PEV JB se bat contre la baisse des impôts

 

De manière una­nime, le PEV JB a rejeté la révi­sion de la loi can­to­nale sur les impôts. La baisse fis­cale en faveur de quelques grandes entre­prises à gros pro­fits engendre en effet des mesures d’allègement dou­lou­reuses aux dépens de la for­ma­tion, du social et de la santé. Ces allè­ge­ments fis­caux qui ne per­mettent pas de faire face à la concur­rence fis­cale sont irres­pon­sables du point de vue de la poli­tique sociale et socié­tale.

Cré­dit RMNA : le modèle ber­nois est un suc­cès

Le PEV JB sou­tient à l’unanimité le cré­dit RMNA. Le modèle ber­nois d’hébergement et de for­ma­tion des réfugié·e·s mineur·e·s non accompagné·e·s est un suc­cès. En rai­son de leur âge et situa­tion, les jeunes requérant·e·s d’asile doivent être accompagné·e·s de manière adap­tée. Puisqu’elles et ils pas­se­ront vrai­sem­bla­ble­ment toute leur vie en Suisse, il est impor­tant que la société favo­rise au maxi­mum leur inté­gra­tion.

Ini­tia­tive d’autodétermination : ne pas affai­blir la Suisse

Le PEV JB rejette à l’unanimité l’initiative d’autodétermination. Cette ini­tia­tive affai­blit la Suisse, sa place éco­no­mique, la démo­cra­tie et les droits de l’homme. Avec son adop­tion, la Suisse ne pour­rait à l’avenir plus mettre en œuvre les futures dis­po­si­tions de la Conven­tions euro­péenne des droits de l’homme (CEDH).

Modi­fi­ca­tion du droit des assu­rances sociales : lutte conséquente contre les abus

La majo­rité du PEV JB estime qu’une base légale pour des obser­va­tions secrètes dans des cas de soupçons jus­ti­fiés de fraude aux assu­rances sociales est néces­saire. Une sanc­tion conséquente des abus pro­tège les ayant-droits contre un soupçon col­lec­tif et ren­force la confiance de la popu­la­tion envers les ins­ti­tu­tions sociales. Tou­te­fois, le PEV JB insiste qu’il est impor­tant de fixer des limites claires vu que la sur­veillance consiste en une atteinte grave à la vie pri­vée.

Sou­tien des vaches à cornes : pas de men­tion dans la Consti­tu­tion

Le PEV JB dit una­ni­me­ment NON à l’initiative pour les vaches à cornes. L’inscription dans la Consti­tu­tion fédé­rale d’un sou­tien finan­cier pour des ani­maux agri­coles ayant des cornes repré­sente une aber­ra­tion pour un sujet qui relève tout au plus de la loi, voire même de l’ordonnance. De plus, il ne faut pas négli­ger les risques de bles­sures liés aux cornes et aux com­pli­ca­tions engen­drées pour déte­nir des ani­maux à cornes.

Le PEV JB se tient à dis­po­si­tion pour tout com­plé­ment d’information.

Parti évan­gé­lique du Jura ber­nois (PEV JB)
Valé­rie Oppli­ger, pré­si­dente
rue de la Paix 17
2720 Tra­me­lan
+41 79 334 15 02
www.pevjb.ch
info(at)pevjb.ch