Menu Home

Communiqués

Communiqués

10/02/2021  | 2 NON et 1 OUI aux prochaines votations fédérales

Lors de sa der­nière séance de comité, le PEVJB a défini ses mots d’ordre pour la pro­chaine vota­tion. De manière majo­ri­taire, il recom­mande de refu­ser l’initiative anti-​burqa et d’accepter la loi sur l’e-ID. En ce qui concerne le par­te­na­riat éco­no­mique avec l’Indonésie, les membres l’ont una­ni­me­ment rejeté.

NON majo­ri­taire à l’initiative « Oui à l’interdiction de se dis­si­mu­ler le visage »

Pour le PEVJB, la dis­si­mu­la­tion du visage est un phé­no­mène

Lors de sa dernière séance de comité, le PEV JB a défini ses mots d’ordre pour la prochaine votation. De manière majoritaire, il recommande de refuser l’initiative anti-burqa et d’accepter la loi sur l’e-ID. En ce qui concerne le partenariat économique avec l’Indonésie, les membres l’ont unanimement rejeté.

NON majoritaire à l’initiative « Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage »

Pour le PEV JB, la dissimulation du visage est un phénomène marginal. Le visage voilé ne représente ni de graves problèmes ni de risques pour la sécurité. La plupart des femmes qui portent la burqa sont des touristes venant du monde arabe. L’interdire dans tout le pays n’aiderait pas les femmes oppressées qui sont établies en Suisse. Au contraire, leur situation pourrait empirer dans le sens qu’elles risqueraient de se retrouver enfermées à leur domicile. Le PEV JB estime que le contreprojet indirect est suffisant car il comble une lacune de manière ciblée : le visage devra être montré lors de toute vérification d’identité.

OUI majoritaire à la loi fédérale sur les services d’identification électronique (LSIE)

Comme beaucoup d’opérations se font aujourd’hui sur Internet, il est important de pouvoir s’identifier en ligne de manière sûre. Le PEV JB accepte les bases juridiques d’une identité électronique car elle est approuvée par l’État, facilite les démarches en ligne et n’est pas obligatoire. Néanmoins, il comprend les craintes des référendaires qui ne veulent pas d’un passeport numérique émis par des entreprises privées. De nombreux utilisateurs d’Internet fournissent déjà la plupart de leurs données personnelles à différentes entreprises dont les géants du web qui en font un usage commercial. Ainsi une opposition ne ferait que retarder la place de la Suisse par rapport aux autres pays tout en l’affaiblissant dans son potentiel d’innovation.

NON unanime à l’accord de libre-échange avec l’Indonésie (référendum « Stop à l’huile de palme »)

Considérant l’impossibilité de respecter les critères de durabilité promis par l’accord, car il n’y a pas de contrôles praticables ni de sanctions efficaces, le PEV JB rejette de manière unanime l’accord de libre-échange avec l’Indonésie. L’huile de palme bon marché détruit les forêts tropicales primaires et concurrence des produits suisses comme l’huile de tournesol ou de colza. De manière générale, le PEV JB estime qu’il faut être vigilant avec les accords de libre-échange sur les produits agricoles car ces accords se font souvent au détriment de la population locale.

NON au projet principal et OUI au projet alternatif pour la votation cantonale

Le PEV JB soutient exclusivement le projet alternatif prévoyant la modification législative concernant la vente et la remise de cigarettes électroniques. Ce projet prévoit entre autres l’interdiction de vendre des cigarettes électroniques aux moins de 18 ans et d’en faire de la publicité. De plus, le PEV JB s’oppose au projet principal permettant aux magasins d’ouvrir quatre dimanches par an au lieu de deux.

Les dispositions sur les ventes dominicales restent inchangées si le projet alternatif est accepté. Deux dimanches supplémentaires d’ouverture des magasins n’augmentent guère le chiffre d’affaires des commerces. Le dimanche en tant que jour chômé doit être préservé. Il permet de mener des activités en famille ou entre amis. En raison de leurs bas salaires, les employés de vente auraient des conditions de travail davantage péjorées en cas d’ouvertures dominicales supplémentaires. À la question subsidiaire, le PEV JB invite à privilégier le projet alternatif.

Le PEV JB se tient à disposition pour tout complément d’information.
 

Parti évangélique du Jura bernois (PEV JB)

Valérie Oppliger, présidente

Rue de la Paix 17

2720 Tramelan

+41 79 334 15 02

www.pevjb.ch

info@pevjb.ch

30/10/2020  | Votation populaire fédérale du 29 novembre 2020 - Recommandations de vote

2OUI aux pro­chaines vota­tions fédé­rales Le PEVJB recom­mande una­ni­me­ment d’accepter les deux ini­tia­tives aux enjeux immi­nem­ment éthiques.

Oui una­nime à l’initiative pour des mul­ti­na­tio­nales responsables

Peut-​on vrai­ment conti­nuer à bâtir notre bien-​être sur des abus, sur des vio­la­tions

2 OUI aux prochaines votations fédérales Le PEV JB recommande unanimement d’accepter les deux initiatives aux enjeux imminemment éthiques.

Oui unanime à l’initiative pour des multinationales responsables

Peut-on vraiment continuer à bâtir notre bien-être sur des abus, sur des violations des droits de l’hommes, sur le travail des enfants et sur des désastres environnementaux ? Non ! Pour le PEV JB, il est clair que les multinationales ayant leur siège en Suisse qui polluent l’eau potable ou détruisent des régions entières à l’étranger doivent être tenues responsables de leurs actes. Sans doute, l’initiative pour des multinationales responsables porte des valeurs chrétiennes, telles que la protection de la dignité humaine et de la vie.

Oui unanime à l’initiative contre le commerce de guerre

L’interdiction à la Banque nationale, aux fondations ainsi qu’aux institutions de prévoyance publique et de prévoyance professionnelle de financer les producteurs de matériel de guerre (réalisant plus de 5 % de leur chiffre d’affaires annuel grâce à la production de matériel de guerre) est une nécessité. Le PEV JB soutient cette initiative car :

  1. elle permet premièrement de lutter contre l’industrie de l’armement qui profite des conflits et engendre des causes de migration dans les zones de guerre.

  2. elle contribue à un monde plus pacifique en mettant un terme au moins partiellement à l’investissement dans le commerce de la mort.

  3. le financement du matériel de guerre est en contradiction avec la neutralité et la tradition humanitaire de la Suisse.

Le PEV JB se tient à disposition pour tout complément d’information.

 

Parti évangélique du Jura bernois (PEV JB)

Valérie Oppliger, présidente

rue de la Paix 17

2720 Tramelan

+41 79 334 15 02

www.pevjb.ch

info@pevjb.ch

24/08/2020  | Votation du 27 septembre: 2 OUI et 3 NON aux prochaines votations fédérales

Le PEVJB recom­mande d’accepter le congé de pater­nité payé et la modi­fi­ca­tion de la loi sur la chasse. Tou­te­fois, il refuse l’initiative de limi­ta­tion, le relè­ve­ment des déduc­tions pour enfants et l’arrêté rela­tif à l’acquisition de nou­veaux avions de combat.

Oui una­nime au contre-​projet indi­rect à l’initiative popu­laire « Pour un congé de pater­nité rai­son­nable – en faveur de toute la famille »

 

C’est à

Le PEV JB recommande d’accepter le congé de paternité payé et la modification de la loi sur la chasse. Toutefois, il refuse l’initiative de limitation, le relèvement des déductions pour enfants et l’arrêté relatif à l’acquisition de nouveaux avions de combat.

Oui unanime au contre-projet indirect à l’initiative populaire « Pour un congé de paternité raisonnable – en faveur de toute la famille »

 

C’est à l’unanimité que le PEV JB dit OUI à un congé paternité payé. Les pères devraient pouvoir prendre un congé payé de deux semaines dans les six mois qui suivent la naissance de leur enfant. Au vu des modèles familiaux modernes, il est, plus que jamais, temps que la Suisse introduise un tel congé paternité au niveau de la loi. Le congé paternité est un pas dans la bonne direction, afin de concilier la famille et le travail tant pour les hommes que pour les femmes. Il permet aux pères d’établir un lien fort avec leur enfant au cours de la première période suivant la naissance. Il soutient les mères après la naissance et améliore leurs perspectives professionnelles. Grâce à la solution passant par l’assurance sociale, le congé paternité est abordable pour tous les employeurs et pas uniquement pour les grandes entreprises.

Oui majoritaire à la modification de la loi fédérale sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages

La loi fédérale sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages définit les animaux sauvages protégés, les espèces animales pouvant être chassées et les périodes de protection. Le PEV JB recommande à une large majorité d’accepter la nouvelle réglementation car elle renforce la protection des espèces et des milieux naturels. De plus, la loi révisée sur la chasse permettra aux cantons d’agir à temps puisque les garde-chasses pourront tirer des loups isolés qui ont perdu leur caractère farouche pour que les autres loups apprennent à garder leurs distances des zones habitées. Il est important de souligner que les cantons pourront abattre les loups uniquement sous certaines conditions ; les loups ne pouvant pas être tirés s’ils se tiennent à l’écart des troupeaux et des zones habitées. Le loup reste une espèce protégée ; le chasser restera interdit.

Non unanime à l’initiative populaire « Pour une immigration modérée (initiative de limitation) »

Le PEV JB recommande unanimement de rejeter l’initiative populaire « Pour une immigration modérée (initiative de limitation) » qui veut mettre un terme à la libre circulation des personnes avec l’UE. Cette initiative met en péril la voie bilatérale suivie par la Suisse. Sans l’accord sur la libre circulation des personnes et les accords bilatéraux qui lui sont liés, les entreprises suisses perdront leur accès direct à leur principal marché, alors que l’économie a aujourd’hui besoin de perspectives sereines pour sortir de la période troublée que nous traversons. Une acceptation de l’initiative aurait ainsi des conséquences néfastes et déstabilisantes pour la Suisse, tant pour nos emplois que notre prospérité.

Non majoritaire à la modification de la loi fédérale sur l’impôt direct (déduction fiscale des frais de garde des enfants par des tiers)

Le projet propose que, dans le cadre de l’impôt fédéral direct, les parents puissent déduire de leur revenu jusqu’à 25'000.- francs par enfant et par an au titre des frais de garde de leurs enfants par des tiers. Le PEV JB recommande de rejeter le relèvement de la déduction fiscale générale pour les enfants car il estime que ce projet est une arnaque. Ce relèvement bénéficierait, en effet, presque uniquement aux familles les plus aisées et la classe moyenne en paierait la facture. Les familles à bas ou moyens revenus qui auraient besoin d’allègement ne profiteraient aucunement des mesures prévues puisqu’elles ne paient généralement pas d’impôt fédéral direct. Il est important pour le PEV de pouvoir mieux concilier la vie familiale et l’environnement professionnel. Ce projet n’atteint pas ce but et induit de plus des pertes fiscales de 370 millions de francs qui feront défaut pour des solutions adaptées à la classe moyenne.

Non unanime à l’arrêté relatif à l’acquisition de nouveaux avions de combat

Le PEV JB se positionne unanimement contre l’arrêté relatif à l’acquisition de nouveaux avions de combat. Même si les avions de combat de l’armée sont vétustes et doivent être remplacés, les 6 milliards de francs prévus à cet effet présentent un chèque en blanc, puisque le nombre et le type d’appareils ne sont pas connus. La Suisse a besoin d’une police aérienne, mais d’autres solutions plus efficaces existantes comme des avions de combat légers n’ont pas été envisagées sérieusement. De plus, cette gigantesque somme manquera pour d’autres tâches de l’État, notamment dans le domaine de la santé, dans la protection contre les catastrophes ou dans la lutte contre le dérèglement climatique. Pire encore, les avions de combat sont totalement impuissants face à un grand nombre de menaces actuelles et futures comme les cyber-attaques et les pandémies.

 

Le PEV JB se tient à disposition pour tout complément d’information.

 

Parti évangélique du Jura bernois (PEV JB)

Valérie Oppliger, présidente

rue de la Paix 17

2720 Tramelan

+41 79 334 15 02

www.pevjb.ch

info@pevjb.ch

 

 

24/08/2020  | Changements au sein du comité du PEV JB

Lors de son assem­blée géné­rale ordi­naire ini­tia­le­ment pré­vue au prin­temps et repous­sée en été en rai­son de la pan­dé­mie, les membres du PEVJB ont notam­ment nommé les membres du comité pour la période 20202022. Valé­rie Oppli­ger a été réélue à la pré­si­dence et Oli­vier Büh­ler, accom­pa­gnant social de Mont-​Tramelan né en 1979, a nou­vel­le­ment été nommé au comité en repre­nant la fonc­tion de tré­so­rier que Patrick Gstei­ger occu­pait après avoir remis la pré­si­dence à Valé­rie Oppliger.

En 2018, Patrick Gstei­ger avait annoncé son retrait de la vie poli­tique pour 2020. À cette occa­sion, le PEVJB le remer­cie cha­leu­reu­se­ment pour son

Lors de son assemblée générale ordinaire initialement prévue au printemps et repoussée en été en raison de la pandémie, les membres du PEV JB ont notamment nommé les membres du comité pour la période 2020-2022. Valérie Oppliger a été réélue à la présidence et Olivier Bühler, accompagnant social de Mont-Tramelan né en 1979, a nouvellement été nommé au comité en reprenant la fonction de trésorier que Patrick Gsteiger occupait après avoir remis la présidence à Valérie Oppliger.

En 2018, Patrick Gsteiger avait annoncé son retrait de la vie politique pour 2020. À cette occasion, le PEV JB le remercie chaleureusement pour son investissement en tant que président, député et trésorier durant ces nombreuses années et lui souhaite plein succès dans ses futurs projets. De même, il se réjouit d’accueillir et de collaborer avec Olivier Bühler en son comité.

Le comité du PEV JB est actuellement composé de :

  • Valérie Oppliger, présidente
  • Tom Gerber, vice-président et député au Grand Conseil
  • Olivier Bühler, trésorier
  • Jean-Marc Knuchel, secrétaire
  • Werner Liechti, assesseur

Communiqués du PEV Suisse

12/04/2021 | 

Environ 66'000 signatures soumises contre le « Mariage pour tous » y compris le don de sperme

Aujourd’hui, les trois comi­tés pour le réfé­ren­dum contre le « Mariage pour tous » ont remis, dans les délais, envi­ron 66000 signa­tures à la Chan­cel­le­rie fédé­rale. Il est donc clair que le réfé­ren­dum aura lieu cet automne après apu­re­ment et vali­da­tion de ces signatures.

14/06/2015 | 

Seul le référendum peut désormais fermer la porte à la sélection d‘êtres humains.

Le Comité natio­nal „NON au DPI“ est déçu que le peuple et les can­tons aient accepté la modi­fi­ca­tion consti­tu­tion­nelle rela­tive à la pro­créa­tion médi­ca­le­ment assis­tée et au génie géné­tique. « Cet article ano­din en appa­rence auto­rise désor­mais le DPI et par consé­quent la sélec­tion ciblée d‘êtres humains. Il ouvre de plus la porte à des tests géné­tiques éthique­ment dis­cu­tables et une pro­créa­tion médi­ca­le­ment assis­tée sans limite », s’exprime la Co-​Présidente du Comité et Conseillère natio­nale du PEV Marianne Streiff-​Feller. Le Comité inter­par­tis formé de repré­sen­tants du BDP, PDC, PEV, PS, UDC et UDF annonce désor­mais qu’il va lan­cer un réfé­ren­dum contre la loi révi­sée sur la pro­créa­tion médi­ca­le­ment assistée.

14/06/2015 | 

Le comité regrette le large rejet de la réforme de l’impôt sur les successions – les problèmes demeurent

Le comité d’initiative prend acte avec regret du résul­tat de la vota­tion sur l’initiative « Impo­ser les suc­ces­sions de plu­sieurs mil­lions pour finan­cer notre AVS (réforme de la fis­ca­lité suc­ces­so­rale) ». Les débats qui ont eu lieu au cours de la cam­pagne élec­to­rale ont néan­moins clai­re­ment mon­tré que la répar­ti­tion de plus en plus injuste de la for­tune en Suisse est recon­nue comme un pro­blème par une mino­rité crois­sante et que l’égalité des chances de tous les êtres humains est un sou­hait impor­tant. « Cette posi­tion est la bonne – car les pro­blèmes demeurent et néces­sitent une solu­tion », com­mente Hei­ner Stu­der, Pré­sident du comité de sou­tien. « Même si ce pro­blème n’a pas encore été sen­tie par tout le monde, je sens néan­moins que de plus en plus de per­sonnes se sou­cient de leur ave­nir et de celui de la société. »